:::: MENU ::::

DjasConnecT

Le blog des nouvelles technologies au Tchad. TIC, Tech and Tchad

Orange bientôt au Tchad, c’est quoi l’histoire?

News TIC Tchad

Orange bientôt au Tchad, c’est quoi l’histoire?

Orange, Tchad, Airtel

Fin juillet dernier, Airtel et Orange avaient annoncé dans un communiqué commun être entrés en négociations exclusive pour un rachat des filiales du Tchad (Et aussi du Burkina, du Congo et de la Sierra Leone) par l’opérateur français.

L’indien Airtel (à travers sa filiale hollandaise, mais tout ça c’est long, on s’en fout) arrivé au Tchad en 2011 en remplacement  de la Koweïtienne Zain, est donc lui-même en passe de céder le marché tchadien au français Orange.

Si tu es allé passer les dernières vacances sur Mars, bon retour parmi nous. Et tu peux te rattraper sur le site de tchadinfos ici  ou de jeune Afrique  .Les négociations sont en cours et l’opération de rachat est censée être achevée au 4eme trimestre de 2015.

Pourquoi ce départ d’Airtel ?

Au-delà de l’information, je me pose la question de savoir pourquoi Airtel quitte un pays a priori  rentable comme le Tchad ?
Je ne vais pas vous fatiguer avec des chiffres dont au final on ne comprend pas grand-chose. Mais juste dire qu’Airtel gagne de l’argent au Tchad. C’est clair et c’est net.

Seulement, les quatre filiales ci-dessus citées réunies (Tchad, Burkina, Congo, Sierra Leone) ne représentent que 15% de ses revenus en Afrique. Il préfère donc surement se concentrer sur des pays comme le Nigeria ou il dispose d’environ 30 millions d’abonnés ou le Kenya.

Et comme le dit le site de Jeune Afrique, c’est aussi l’intérêt très poussé d’Orange pour ces pays qui a surement pesé dans la balance.

Qu’est-ce que j’en pense?

Moi, J’aurais, préféré voir Orange s’installer indépendamment. Ceci afin d’apporter de la concurrence dans ce secteur outrageusement dominé par les deux gros-là (suivez mon regard).

Comme c’est dit dans le célèbre film tchadien « Sauce Rouge » quand tu as deux femmes ce n’est pas bon. Trois c’est bon, quand les deux vont comploter contre toi, une sera toujours contre. Et c’est toi le mari qui gagne.

Un troisième operateur de renommée internationale aurait donc été parfait. La concurrence serait exacerbée (c’est quoi ce mot, exacerbée, hein ?), et c’est finalement monsieur Djim ou madame Hawa qui gagneraient. Au lieu d’être là à payer des prix exorbitants comme si je payais Ananas à Charles de Gaulles, parce que j’appelle d’un opérateur vers un autre.

Airtel_Orange_Negociations

Quel autre nouvelle depuis ce communiqué ?

Bah, pas grand-chose. On attend de voir.
Sur le terrain à N’Djamena, des travaux ont été engagés il y’a plus de deux mois sur les locaux de la Direction d’Airtel à l’Avenue Charles de Gaulles. Beaucoup pensaient que le siège était déja en train d’être repeint aux couleurs d’Orange.

Que nenni, ce sont bien les couleurs d’Airtel qui sont toujours visibles (et même repeintes) une fois les échafaudages enlevées, comme en atteste cette photo récente ci dessus.

Bon, moi j’ai dit ce que je pense hein, et vous ? L’arrivé probable d’Orange au Tchad en remplacement d’Airtel est-elle une bonne chose ? Ou bien auriez-vous préféré une arrivée indépendante ?

Djas

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Partages cet article sur les réseaux sociaux

The following two tabs change content below.

Djas

Développeur d'Applications Reparties...c'est l'intitulé de ma formation à l'Université de Reims Champagne Ardenne qui le dit. A part parler avec son pc comme un malade, je tape aussi dans un ballon. Et je suis plutot bon joueur.

12 Comments

  1. HENRI-JOËL

    J’aurai voulu qu’Orange vienne s’installer indépendamment à fin de concurrencer avec les réseaux en place.Mais dit où est le réseau Salam je n’ai pas entendu parler!!!

  2. Admin

    Oui Joel, et au final ce sont les utilisateurs qui en auraient profité.Mais là, ça sera plutôt, disons un remplacement.
    Quant à Salam, il est bien là. Néamoins le match est trop rude pour lui, Tigo et Airtel sont  »trop devant ».
    Je suis d’ailleurs en train d’écrire un article sur ce réseau souvent oublié.

  3. stephane

    hum c l monde d buzness ya jeton o bled chacun ki take sa part e let la place a un otre…o lieu k lotre s’instale lui mm jeton sera pa bocou parckil ora concurence.

  4. Admin

    Langage SMS de toi là, c’est trop fort.
    Un effort, please.
    Eh oui, chaque operateur se fait un peu d’argent et bouge. c’est un jeu de chaise musicale qui ne dit pas son nom.
    Or le peuple tchadien n’attend plus de remplacement entre opérateur mais plutot un nouveau venu indépendant.histoire de profiter de la concurrence.
    Mais jusqu’à preuve du contraire on subit toujours cette situation de duopole.

  5. Emmanuel AGOSSA

    La concurrence peut être rude mais competence et l’inovation sont toujours gagantes. Notre continent a beaucoup à faire dans les TIC. Mais je suis convaincue que nous y arriverons. Courage mon grand Ami Djas.

  6. Djas

    Merci Emmanuel.
    Eh oui, tous reste a faire dans les TICs en Afrique.
    On t’attends aussi hein, Ingenieur

  7. Hervé aka M3 (ex-BDT)

    Aux dernières nouvelles, face aux multiples caprices de la fiancée, le prétendant est allé voir la voisines d’en face. Le mariage serait en passe de se concrétiser (« rumeurs officielles » comme on dit)

  8. Djas

    Rire. Effectivement, le prétendant est allé voir ailleurs. Les Tchadiens guettent avec beaucoup d’intérêts ces « rumeurs officielles ».
    Très ravi de te voir ici Monsieur M3

Faites connaitre votre avis, laissez un commentaire....